Vers la construction d’un grand espace fédéral d’enseignement supérieur et de recherche - PRES Bourgogne / Franche-Comté
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  

	
	
  
  	


	

Aller au contenu  Aller au menu principal 

Vers la construction d’un grand espace fédéral d’enseignement supérieur et de recherche

ReuFede1607Les liens entre les deux universités Bourgogne et Franche-Comté sont une réelle opportunité dans un contexte territorial tel que le nôtre. Nos ressemblances et nos complémentarités doivent nous permettre de nous distinguer dans le paysage universitaire national et renforcer notre rayonnement au meilleur niveau international et dans tous les champs disciplinaires.

Nous avons la volonté de développer avec nos partenaires d’Agro Sup Dijon, de l’ENSMM, de l’Université technologique de Belfort Montbéliard, et de l’ensemble des écoles et instituts déjà rassemblés dans le cadre du Polytechnicum, un grand espace fédéral d’enseignement supérieur et de recherche dans lequel originalité et spécificité seront nos atouts.

  • le 10 juillet, Jacques Bahi, le nouveau président de l’Université de Franche Comté et Alain Bonnin, nouveau président de l’université de Bourgogne, avec leurs conseillers PRES, ont eu une première réunion de travail ;
  • le 11 juillet s’est déroulé le conseil d’administration de la fondation de coopération scientifique du PRES Bourgogne Franche Comté et Jacques Bahi en a été élu président ;
  • le 16 juillet a été organisée une réunion conjointe des bureaux des universités de Franche Comté et de Bourgogne; elle a été suivie d’un comité de direction de l’université fédérale et Alain Bonnin en a été élu président.

Sur la forme, ces élections représentent un symbole fort dans la construction d’un grand espace fédéral d’enseignement supérieur et de recherche en Bourgogne-Franche-Comté. En effet, le siège de la Fondation de Coopération Scientifique est à Dijon, alors que celui de l’Université Fédérale est à Besançon. Cela montre que la Fondation de Coopération Scientifique comme l’Université Fédérale n’appartiennent à aucune des Universités. Cela démontre aussi que les distances ne sont pas un obstacle.

Sur le fond, les deux présidents et leurs équipes s’accordent pour faire évoluer la Fondation de Coopération Scientifique et l’Université Fédérale au même rythme et avec cohérence. Alors que l’Université Fédérale doit prendre tout son essor pour permettre à l’ensemble des partenaires de se distinguer dans le paysage universitaire national, la Fondation de Coopération Scientifique doit être un formidable moteur dans cet espace universitaire interrégional, favorisant la recherche et les liens avec nos partenaires socio-économiques.

L’Université de Bourgogne, l’Université de Franche Comté, Agrosup Dijon, et l’ENSMM souhaitent qu’avant le mois de juin 2013 de nouveaux statuts juridiques puissent être proposés pour l’université fédérale, après des débats dans les établissements et un vote des instances des établissements. Ainsi ce projet sera construit dans le dialogue, dans l’intérêt de l’étudiant, de nos personnels et de nos régions. L’ensemble des partenaires avanceront en écoutant les interrogations, souvent légitimes ; en expliquant les enjeux ; et dans le respect des instances élues, qui débattront. L’entente de l’ensemble des partenaires et la conviction de chacun conduiront à créer une force pour l’enseignement supérieur interrégional.

Contact :
Bourgogne : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Franche-Comté : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voir aussi Humanticipation

humanticipation