Offre de formations
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  

	
	
  
  	


	

Aller au contenu  Aller au menu principal 

Vieillissement et société

Master Sociologie
Spécialité vieillissement et société


Objectifs

Afin de répondre aux nouveaux emplois du secteur gérontologique dans et hors les régions de Franche-Comté et de Bourgogne, cette formation spécialisée propose d’aborder le vieillissement en tant que processus et ses retentissements aux niveaux sociétal, territorial et juridique. Elle offre la possibilité de pratiques professionnelles de plus en plus variées et nombreuses dans l’accompagnement du vieillissement normal et pathologique dans la société.

Compétences et savoirs enseignés

  • Réfléchir à l'approche de la mort et à l'accompagnement du travail de deuil
  • Anticiper les changements de comportements des retraités de demain
  • Travailler sur des actions de prévention différenciées selon les publics
  • Sensibilisation à l'éducation thérapeutique du malade et de son entourage
  • Maîtrise des politiques sociales liées au vieillissement ainsi que des institutions ou services concernés
  • Élaborer un budget


Public concerné

  • M1 : titulaires d'une licence prioritairement dans les domaines Sciences humaines et sociales, Sciences juridiques, STAPS, sous réserve des places disponibles ; bénéficiaires d'une validation d'acquis ou d'une VAE acceptée par la commission ou le jury
  • M2 : titulaires du M1 Vieillissement et société ; bénéficiaires d'une validation d'acquis
  • Formation continue : reprise d’études ou validation des acquis de l'expérience (VAE)


Poursuite d'études

  • Doctorat
  • Concours de l'enseignement et de l'administration


Débouchés professionnels

  • Emplois dans le secteur de la gestion du personnel
  • Emplois dans le secteur du marketing : évolution des besoins nouveaux en productions et services liés au vieillissement
  • Emplois dans le secteur de l'aménagement du territoire et de la prise en compte de la gérontologie
  • Emplois dans le domaine des soins et de l'accompagnement des personnes âgées dans leurs contextes de vie familiers ou au sein d’institutions

Lire la suite : Vieillissement et société

  • Sport, langage, intervention

    Master sciences et techniques des activités physiques et sportives
    Spécialité sports, langages et intervention


    Objectifs

    • former des cadres décideurs et porteurs de projet, capables de concevoir, développer, gérer, analyser et évaluer les processus à l’oeuvre dans l’intervention sur et par les activités physiques, sportives et artistiques.
    • maîtriser les modalités de mise en place de projets en milieux éducatifs variés et pour des publics spécifiques de l’enfance à l’âge adulte.

    Compétences et savoirs enseignés

    • Compétences directement opérationnelles dans le monde du travail, à un niveau de qualification de « cadre décideur et porteur de projet ».
    • Le diplômé cherche à éduquer, à modifier un système de valeurs, à transmettre des connaissances et des méthodes qui dépassent les techniques motrices.

    Public concerné

    • M1 : Tout étudiant titulaire d'une licence, de préférence STAPS en privilégiant les mentions Éducation et motricité. Pour les étudiants d'autres filières, il est fortement conseillé de faire preuve d'une connaissance du milieu des loisirs sportifs et éducatifs (participation à des événements sportifs, animation de centres de vacances, investissement bénévole en clubs).
    • Formation continue : reprise d’études ou validation des acquis de l'expérience (VAE)

    Poursuite d'études

    Les étudiants peuvent poursuivre des études doctorales dans le domaine de l'histoire du sport et des loisirs, en sociologie des politiques publiques du sport, des pratiques sportives et de loisir, notamment dans une perspective de développement territorial.

    Débouchés professionnels

    Plusieurs types d’emplois seront accessibles :

    • Responsable qualité expertise des formations et des organisations éducatives et sociales
    • Directeur des structures éducatives et/ou sociales
    • Chef de projets éducatifs et sociaux
    • Chargé de développement et d'innovation en matière
     

    Lire la suite : Sport, langage, intervention

  • Relation hôte-greffon

    Master 2 biologie-santé
    Spécialité relation hôte greffon


    Objectifs


    L'objectif du master Relation hôte-greffon est d'apporter une formation à la recherche de haut niveau en immunologie de la transplantation, formation élargie à la cancérologie au travers de l’étude et de la modulation des relations hôte-tumeur.

    Compétences et savoirs enseignés

    • Formation théorique (semestre 3) :

    immunologie, immunologie de la transplantation
    ingénierie et thérapie cellulaire et tissulaire
    biotechnologies, nanobiotechonologies
    relations hôte-greffon, relations hôte-tumeur
    immuno-intervention, pharmaco-intervention
    cellules souches adultes et embryonnaires
    modèles expérimentaux in vivo
    projet tutoré

    • Stage en laboratoire agréé (semestre 4) : concevoir, réaliser et valoriser un projet de recherche


    Public concerné

    • Validation 2e cycle d’études médicales ou pharmaceutiques + 2 UE de M1.
    • Étudiants titulaires d’un master 1 du domaine Sciences / santé, maîtrise SBM ou commission VAE
    • Promotions de 12 à 20 étudiants
    • Public formation continue : cadres professionnels du secteur médical, reprise d’études ou validation des acquis de l’expérience


    Poursuite d'études

    • Inscription en thèse de science
    • Recrutement dans l’industrie pharmaceutique et biotechnologique
    • Concours de praticien hospitalier
    • Recrutement aux concours de l’éducation nationale et des EPST



    Débouchés professionnels

    • Types d’emplois : chercheurs, ingénieurs de recherche (universités, EPST, hôpitaux, industries)

    médecins, pharmaciens, vétérinaires, ingénieurs (hôpitaux, industries, agences sanitaires)
    enseignants (universités et assimilés)
     

    • Secteurs d’activités : recherche biomédicale, transplantation, immunologie, pharmacologie, affaires réglementaires

    Lire la suite : Relation hôte-greffon

  • Santé publique et environnement

    Master santé publique et environnement

    2 spécialités à finalité recherche
    1 spécialité à finalité professionnelle


    Objectifs

    Former :
    • d’une part des jeunes chercheurs capables de produire des travaux scientifiques de haut niveau à l’issue de leur formation et au cours de leur doctorat, grâce à leur intégration dans des laboratoires d’accueil reconnus dans les spécialités de l’épidémiologie et la recherche clinique, concernant les actions de santé, et des sciences de l’environnement liées à la santé
    • d’autre part des professionnels capables de concevoir et de mettre en œuvre des interventions en promotion de la santé.

    Compétences et savoirs enseignés

      2 sécialités recherche
    • Épidémiologie, recherche clinique, évaluation (ERCE)
    Évaluation et mise en oeuvre des actions de santé (distincte de l’évaluation des pratiques professionnelles) en prévention primaire, (intervention chez le sujet sain pour limiter le risque d’apparition des maladies, utilisant des méthodes proches de celles de l’essai clinique), en prévention secondaire incluant le dépistage (problématique proche de celle de l’évaluation des méthodes diagnostiques) et les essais thérapeutiques.

    • Évaluation et gestion des risques environnementaux et professionnels (EGREP)
    Évaluation des risques liés aux milieux (air, eau, sols), mesure des nuisances et réduction des contaminations des milieux, décision des niveaux de contamination ambiante acceptable. Mise en oeuvre des méthodes de l’épidémiologie appliquée aux problématiques de l’environnement, réponses aux questions de sécurité sanitaire, Recherche en amont pour mieux cibler la vigilance sanitaire en France et en Europe.

    •  1 spécialité professionnelle
    Intervention en promotion de la santé (IPS)
    Nouvelles compétences en réponse au développement de la politique et des programmes de santé : action transversale, coordination des institutions sur des bases contractuelles non hiérarchiques, mobilisation des acteurs professionnels, des élus, des usagers et de la population, capacité d’animation et aptitude à mener des concertations impliquant de nombreux acteurs individuels ou institutionnels.

    Public concerné

    Les 2 années du cursus peuvent s’effectuer sur une période de 2 à 4 ans.
    • Master 1 : étudiants titulaires d’une licence du domaine sciences, santé, environnement (enseignement accessible par internet)
    • Master 2 : étudiants titulaires d’un master 1 Santé publique et environnement ou d’une équivalence.
    • Public formation continue : cadres professionnels des secteurs médicaux, sanitaires et sociaux, reprise d’études ou validation des acquis de l’expérience.
    • Pour les étudiants ne souhaitant ou ne pouvant pas suivre l’intégralité du master, la capitalisation d’UE peut permettre l’obtention de Diplômes d’université spécifiques en Santé publique.

    Débouchés professionnels

    • Dans les structures de la recherche clinique, principalement les hôpitaux et l’industrie pharmaceutique
    • Dans les entreprises privées, du secteur industriel, bureaux d’étude prestataires en évaluation du risque
    • Auprès des institutions nationales ou internationales, des agences sanitaires ou des instituts de recherches, des ONG…

    Lire la suite : Santé publique et environnement

  • Image, Informatique et Ingénierie

    Master sciences et technologies de l'information et de la communication
    Spécialité image, informatique, ingénierie


    Objectifs

    • Traiter, analyser des images, les enregistrer dans des bases de données pour les diffuser, élaborer, en faire la synthèse, restituer la réalité d'une manière aussi précise que possible
    • Ces disciplines peuvent être aussi variées que la physiologie, l'optique, le traitement, la synthèse, le stockage, l'architecture des systèmes, l'automatique et la robotique, l'automatisation dans le domaine de l'agriculture, l'instrumentation médicale, l'imagerie médicale.

    Compétences et savoirs enseignés

    • Optique
    • Analyse et traitement des images
    • Synthèse d'images
    • Intelligence artificielle
    • Classification et élaboration de bases de données
    • Capteurs d'images, caméras
    • Architecture des systèmes de vision embarqués
    • Systèmes de surveillance
    • Imagerie infrarouge, par ultrasons
    • Physiologie de la vision humaine. Instruments pour l'imagerie médicale
    • Échographie, imagerie X, gamma
    • Images fournies par le Scanner, l'IRM

    Public concerné

    • M2 : Master 1 de filières diverses (il n'existe pas de 1re année de master pour cette spécialité), VA
    • Formation continue : reprise d’études ou validation des acquis de l'expérience (VAE)

    Poursuite d'études

    • Au cours du deuxième semestre de l'année de master 3I, les étudiants effectuent un stage dans un laboratoire de recherche. Ils font connaissance avec le monde de la recherche. A la fin de l'année, ils peuvent envisager d'aborder la préparation d'un doctorat.
    • Les étudiants issus du master 3I peuvent également envisager de demander une admission sur titres dans une école d'ingénieur.

    Débouchés professionnels

    Recherche et enseignement supérieur, recherche et développement, recherche d'images dans des bases de données ou des vidéos, domaine de la robotique et des véhicules du futur, activité liée à la technologie bio-médicale, sociétés qui construisent des systèmes de surveillance et d’alarmes avec caméras, qui développent des logiciels pour l’imagerie médicale, qui fabriquent les scanners, IRM, TEP et appareils d'échographie, cabinets de radiologie.

     


    Lire la suite : Image, Informatique et Ingénierie